à propos

Qui es-tu?

avatar

Je m'appelle Pascal (pakal) Walers, je suis né au début des années 70 dans la région de Charleroi en Belgique où j'ai passé mon enfance un Polaroid à la main avant de me voir offrir par ma grand-mère un Yashica Minister-D à l'aube de l'adolescence.

Adulte, j'ai traversé les années 90 en travaillant dans l'industrie lourde avec un Canon EOS-1 d'occasion, un EOS-3 et un Sony Mavica MVC-FD7 qui fut mon premier numérique. Les débuts des années 2000 marquèrent le passage quasi exclusivement au numérique avec un Canon EOS 300D et plus tard un EOS 20D pour lesquelles j'avais récupéré les optiques des EOS-1 et EOS-3.

Depuis une dizaine d'années je vis, travaille et découvre le Grand-Duché de Luxembourg où je partage mon temps entre mon métier de couteau suisse, ma passion du sport et de la photographie qu'elle soit argentique, instantanée ou numérique.

Que photographies-tu?

J'ai un penchant pour des sujets que les gens ont tendance à ignorer dans un cadre urbain, rurale et de lieux insolites. J'essaie généralement différentes approches et expérimentations matérieles et techniques pour un résultat varié dans le style, l'ambiance ou les sujets.

Depuis quelques années je travaille aussi le format carré et le concept de séries pour lesquelles le contenu est tout aussi important que l'aspect purement visuel.

Quel matériel utilises-tu?

Beaucoup...

Comment traites-tu les photos?

J’utilise majoritairement Lightroom pour le RAW et Photoshop pour les scans de négatifs ou d’instantanés, tous deux de manière simple et efficace pour recadrer, traiter les couleurs et les contrastes et ajouter le piqué qui manque souvent au RAW.

Je n’ai pas vraiment de technique particulière ou de conseil à partager car la plupart du temps cela se fait en fonction du sujet, de mon humeur ou du souvenir de l’ambiance lorsque j’ai pris la photo.

Autant dire que je sous exploite ces deux outils ce qui n’est finalement pas plus mal.

Es-tu un artiste?

NON!

Es-tu ouvert aux critiques?

Bien sûr, toute critique est la bienvenue pour autant que vous réalisiez où se trouve les limites entre l'objectivité et la subjectivité et que cela soit un minimum constructif.

Tout comme j'accepte aussi un simple commentaire tel que "J'aime...", "Je n'aime pas..." ou "C'est de la märde!" sans pour cela que vous n'ayez à justifier une analyse profonde sur ce qui vous a particulièrement plu ou pas.

D'ailleurs, souvent, je suis moi-même surpris à aimer une photo ou une série sans savoir pourquoi, c'est généralement une réaction émotionnelle et non une science.

Quelle plateforme utilises-tu?

Tin.K is not Koken...